Emancipation Lyon-69

... pour élire la Commission Administrative Académique et la Commission Administrative Nationale du SNES

Élections internes au SNES : METTRE EN ÉCHEC L’OFFENSIVE de MACRON

---

Alors que la crise sanitaire se poursuit, la responsabilité de Macron qui demande “des efforts aux soignants” tout en poursuivant les fermetures de lits, la casse de l’hôpital public, du système de santé… est écrasante. Mettre en échec cette politique c’est construire un rapport de force sur une orientation claire.

La responsabilité du SNES est de soutenir les revendications des hospitaliers.

La crise sanitaire impose notamment l’embauche massive de personnel hospitalier, avec une véritable augmentation des salaires (déblocage du point d’indice).

Déclarant “nous sommes en guerre”, Macron a décidé l’“état d’exception”  : depuis mars 2020, il multiplie les mesures liberticides (remise en cause du droit de réunion, du droit de manifester, de circuler librement…) qui sont autant d’entraves aux mobilisations. Et il entend pérenniser nombre de ces mesures.

Abrogation des lois et mesures liberticides, de l’état d’urgence, véritable état d’exception.

Macron poursuit son offensive contre les conquêtes sociales. Il ne renonce ni à la réforme des retraites, ni aux réformes du système de santé, de la sécurité sociale, de l’assurance chômage…

Dans l’Enseignement public, l’offensive contre nos statuts, nos conditions de travail, contre le caractère national des programmes et diplômes se poursuit avec la mise en œuvre des contre-réformes.

En défense de l’école publique et des personnels

Il ne s’agit pas de “corriger” à la marge les réformes en cours, mais d’en exiger leur retrait. Par exemple :

Abrogation de Parcoursup, de la loi “école de la confiance” de toutes les contre-réformes  : celle du bac, du lycée, des mesures prises contre le collège…

Retrait de la réforme de l’éducation prioritaire (cheval de Troie contre le cadre national de l’Enseignement public), de l’expérimentation des contrats locaux d’accompagnement (CLA) ; de la réforme du recrutement ; du projet de loi 4D de territorialisation (expérimentation plaçant les gestionnaires des EPLE sous la coupe des collectivités)…

Déblocage immédiat et augmentation du point d’indice. Contre l’extension du recrutement sur contrat : défense intransigeante du statut, titularisation immédiate de tous les non titulaires.

Laïcité : contre tout financement par l’État des écoles privées, abrogation des lois et mesures anti-laïques (loi Debré), de la loi sur les “séparatismes”.

Blanquer engage une nouvelle offensive. Appuyé sur les concertations de l’Agenda social, le Grenelle et le document “Quels professeurs au 21è siècle ?”, il veut développer l’autonomie des établissements (“sur les questions pédagogiques, de ressources humaines, d’allocation des moyens”), introduire le salaire au mérite, augmenter le temps de travail des enseignants et remettre en cause la liberté pédagogique, avancer vers un enseignement au rabais pour de larges pans de la jeunesse.

Assurer la défense résolue des revendications, impose de ne pas faire le jeu du gouvernement en se prêtant à la politique de dialogue social relancée jour après jour par Macron et Blanquer.

Rupture avec les structures de dialogue social : leur seul objectif est d’entraver l’activité syndicale, les mobilisations.

Parce que la défense des acquis des salariés est inséparable de la défense des libertés démocratiques, Émancipation combat pour que l’action syndicale en défense des jeunes étrangers soit confortée en lien avec RESF (Réseau éducation sans frontières)(a), pour la liberté de circulation et d’installation.

Par leur participation à la vie syndicale du SNES et de la FSU et leurs propositions (b), les militants Émancipation contribuent à construire les mobilisations en défense des personnels, de la jeunesse, des jeunes sans papiers, des libertés démocratiques...

Pour que cette orientation puisse être discutée, défendue dans les instances académiques, nous vous appelons à VOTER et à faire voter ÉMANCIPATION

Bulletin de voteModalités de vote

  • Modalités le bulletin de vote et les modalités de vote : cf les fichiers PDF---->>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

(b) Lire nos analyses sur ce site

Interventions des délégués Émancipation au congrès académique du SNES

La Lettre d’Emancipation

(a) En défense de la protection de l’enfance : quels combats ?

Après le Grenelle

Pour nous joindre : 69.emancipation@gmail.com

Blanquer et la nouvelle offensive à l’issue du "Grenelle"

Intervention Émancipation au CDFN de la FSU le 25 mai 2021
Le rôle de notre fédération est de combattre résolument Macron et sa politique.
Un exemple dans l’actualité immédiate : la nouvelle offensive issue du "Grenelle".
Demain Blanquer va annoncer ce qu’il nomme « les perspectives du Grenelle ».
Ses objectifs sont clairs. Qui peut les ignorer ?
Il veut aller vers la « transformation des ressources humaines », vers la « modification », c’est-à-dire vers la casse du métier.
Il annonce notamment (...)

Derniers articles